Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Problématique : L’Organisation mondiale de la santé recommande de nourrir les enfants exclusivement au sein à la demande pendant les six premiers mois et de poursuivre l’allaitement tout en introduisant successivement d’autres aliments, jusqu’à l’âge de deux ans. Malgré l’intention de continuer d’allaiter après le congé maternité, la reprise du travail constitue un facteur significativement associé à un sevrage précoce. Méthode : Une revue de littérature établie à partir de quatre articles sélectionnés sur les bases de données CINAHL et PubMed à l’aide de critères d’inclusion et d’exclusion. Résultats : Les résultats sont analysés à l’aide de la théorie des transitions de Meleis. De nombreuses conditions influencent ces transitions telles que : les conditions personnelles (le sens donné à l’évènement ; les croyances et les attitudes culturelles ; le statut socio-économique ; la préparation et la connaissance), les conditions communautaires et sociétales dont découlent des modèles de réponse. Discussion : Le but final des interventions infirmières est de mettre en place des conditions favorables à une réintégration professionnelle. Pour l’employée-mère, la possibilité de rester en lien avec son travail et de contrôler sa situation la lève de certaines craintes quant à son retour du congé maternité. Finalement, le maintien du sentiment de bien-être aura un impact sur la poursuite de l’allaitement, en vue de retarder le sevrage du bébé.

Details

Actions

Preview