Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : les effets du cancer du sein et de ses traitements vont au-delà de la femme, et s’immiscent également dans tous les domaines de la vie de son conjoint qui, lui aussi, se retrouve plongé dans une crise majeure. Le soutien social est le facteur qui prédit le mieux l’adaptation à la maladie et les conjoints en représentent la principale source. Cependant, ceux-ci sont généralement peu préparés et manquent souvent de confiance en leurs capacités à fournir un soutien émotionnel adapté aux besoins de leurs épouses. Objectifs : identifier quelles interventions infirmières peuvent réduire la détresse psychologique et émotionnelle d’une femme ayant un cancer du sein et son conjoint afin d’améliorer leur qualité de vie. Méthode : les bases de données CINHAL et PUBMED ont été utilisées et ont permis une sélection de six études primaires traitant de la problématique. Résultats : les articles ont ciblé différentes interventions infirmières diminuant la détresse psychologique de la population cible, telles que des consultations téléphoniques inspirées de la psychothérapie et de la psychoéducation, des consultations individuelles éducatives, des interventions basées sur l’exercice physique, des programmes groupaux dédiés aux conjoints, ou encore de brefs messages. Conclusion : l’intégration du conjoint à la prise en charge non seulement en tant que prestataire, mais également en tant que bénéficiaire de soins, favorise une meilleure adaptation à la maladie et ses effets néfastes.

Details

Actions

Preview