Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Problématique : le trouble de la personnalité borderline est fréquent en Suisse ; plus de 100'000 personnes vivent avec cette maladie. Il est caractérisé par de l’instabilité dans les relations interpersonnelles, de l’image de soi et des affects, avec de l’impulsivité qui mène très souvent à des comportements d’automutilation. Très demandeurs de soins, cette population représente plus de 20% des admissions en psychiatrie. Ces patients sont fréquemment perçus comme « difficile à prendre en charge » et provoquent des attitudes négatives chez les infirmières1. Ces sentiments peuvent affecter la prise en charge du patient. But : l’objectif est d’explorer les sentiments et les attitudes des infirmières ainsi que les méthodes qu’elles utilisent pour permettre de mieux appréhender voir d’éviter les comportements d’automutilation auprès de ces patients en psychiatrie. Méthode : la revue de littérature a permis de trouver neuf articles grâce aux bases de données CINHAL, MEDLINE/PubMed ainsi que par cross-referencing. Leur analyse a permis de mettre en avant plusieurs stratégies d’interventions infirmières. Résultats : les résultats obtenus amènent des pistes de réflexions sur les sentiments des infirmières, leurs attitudes négatives, la formation sur le trouble de la personnalité borderline, les stratégies d’interventions et les sentiments des patients ayant des troubles borderlines. Conclusions : plusieurs éléments ont été mis en évidence : des méthodes concrètes permettant d’éviter les gestes d’automutilation, l’importance de créer une alliance thérapeutique et la nécessité de formation spécifique et de supervision du personnel soignant.

Abstract

Details

Actions

Preview