Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : La survenue d’un cancer du sein et de ses traitements provoque de lourdes conséquences sur la sexualité des femmes. Cette composante importante de la vie ne semble pas être explorée profondément par les infirmières. Objectif : Explorer les barrières à la communication sur la sexualité des infirmières au contact de femmes atteintes d’un cancer du sein. Méthode : A partir des bases de données CINAHL et MEDLINE/PubMed, 395 articles de 2006 à 2016 ont été trouvés, 6 ont été choisis à l’aide de critères et lus de manière critique. La théorie des transitions de Meleis a permis de synthétiser les résultats. Résultats : Six barrières sont récurrentes : la gêne et le tabou ; le manque de temps ; une évaluation des besoins en santé sexuelle jugée non-objective (en fonction de l’âge, religion, culture, orientation sexuelle, statut matrimonial ou de la sévérité, agressivité ou localisation du cancer) ; le manque de formation ou d’expérience pour aborder le sujet ; la structure institutionnelle; la responsabilité d’aborder le sujet (la patiente, l’infirmière, un autre professionnel). Discussion : Ces barrières influencent le discours sur la sexualité. Les infirmières formées semblent être les plus à même de prendre en soins des problématiques liées à la sexualité. La sexualité devrait tout de même être évaluée, comme tout autre besoin, par les professionnelles de la santé.

Details

Actions

Preview