Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : Chez les enfants hospitalisés atteints de cancer, la douleur représente un symptôme prioritaire et il est nécessaire de la traiter. En dépit des traitements antalgiques usuels, la douleur persiste et la qualité de vie de l’enfant et de son entourage est affecté par ce symptôme. Afin de favoriser le confort de l’enfant, il est essentiel de compléter les traitements pharmacologiques par des méthodes alternatives. Objectif : Déterminer quelles sont les interventions infirmières efficaces dans la gestion de la douleur, incluant des moyens non pharmacologiques applicables en milieu hospitalier chez des enfants d’âge préscolaire atteints de cancer. Méthode : Des équations de recherche dans les bases de données ont permis de faire ressortir six articles scientifiques pouvant répondre à la problématique. Ces articles ont ensuite été résumés sous forme de tableaux, et les résultats principaux en ont été ressortis. Le cadre théorique de la gestion des symptômes a été utilisé pour exposer les résultats. Résultats : Les thérapies non pharmacologiques étudiées ont toutes démontré une atténuation des symptômes lors de leur application chez les enfants atteints de cancer. Les principales thérapies qui ont pu diminuer la sensation de douleur par les enfants sont le massage, les arts créatifs, ainsi que la méditation. Conclusion : Les thérapies non-pharmacologiques sont efficaces dans la gestion de la douleur chez les enfants atteints de cancer et elles doivent soutenir le traitement pharmacologique de base. Elles sont facilement applicables par les infirmières pour toutes les personnes exprimant de la douleur, indifféremment de leur âge ou de leur pathologie.

Details

Actions

Preview