Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte: L’assistance au suicide implique de s’engager dans un processus décisionnel complexe. Bien que les proches soient reconnus comme faisant partie intégrante de ce processus, la recherche démontre que le soutien à leur égard demeure insatisfaisant. Objectif: Les auteurs ont exploré l’expérience des proches durant le processus complet du suicide assisté et son impact sur la dynamique familiale. Méthode: Basée sur une revue de littérature, ce travail de Bachelor a interrogé PubMed et CINHAL. Les sept articles scientifiques sélectionnés ont été analysés à partir de la Grille de Fortin. Les résultats traitant du vécu des proches dans les situations de fin de vie et d’assistance au suicide ont été extraits et analysés à partir du cadre conceptuel de Calgary. Résultats: Les proches assument un accompagnement parfois particulier dans les décisions de fins de vie. Chaque membre de la famille peut percevoir la situation différemment. Une remise en question est nécessaire pour comprendre la décision prise et ajuster son rôle parmi les personnes qui gravitent autour du patient. Discussion: L’assistance au suicide force les personnes impliquées à se questionner sur « la bonne mort ». Légitimer la décision et la faire accepter initie le processus de deuil. Cependant, elle met au défi le proche de laisser mourir celui qu’il aime, voire même à l’aider à s’en aller trop tôt. L’accompagnement des proches dans ce contexte est un enjeu majeur des soins de fin de vie, parce qu’il sort de tous les cadres connus.

Details

Actions

Preview