Files

Abstract

Objectif : effectuer un état des connaissances actuelles concernant le rôle infirmier dans l’accompagnement des parents devant faire face aux choix de don d’organes à la suite du décès de leur enfant. Cela en identifiant les besoins des parents mais également ceux des infirmières afin de proposer des recommandations pour la pratique. Méthode : les recherches menées sur différentes bases de données, Cinhal et PubMed, ont permis de sélectionner sept articles scientifiques. Des critères d’inclusion et d’exclusion ont été utilisés afin d’affiner les recherches. L’analyse des articles a été effectuée avec une grille d’analyse critique qualitative et quantitative. Les résultats ont été catégorisés à l’aide de la théorie de McGill. Résultats : classés en quatre catégories correspondant aux quatre concepts du cadre théorique : personne/famille, environnement, santé et soins infirmiers. Le concept-pont de cette théorie, l’apprentissage, fait le lien entre les quatre autres concepts. Cette synthèse des résultats a permis de faire émerger une liste de recommandations pour la pratique. Discussion : Compte tenu de l’impact du soutien apporté par le personnel soignant, une formation complémentaire auprès des infirmières dans le but d’affiner leurs compétences en communication et en soutien psychologique est à envisager. Une approche indirecte des parents est pratiquée en Europe mais paraît difficilement transférable en Suisse. Des études supplémentaires, nationales, permettraient d’avoir plus d’informations sur le sujet délicat du don d’organes pédiatriques et d’affiner les résultats trouvés.

Details

Actions

Preview