Files

Abstract

Contexte : Au niveau mondial, la prévalence de l'IRT augmente, il en résulte une hausse des personnes en attente de transplantation rénale. Les patients atteints d’IRT ressentent de l’incertitude liée à l’attente, ainsi qu’aux contraintes du traitement d’hémodialyse. Cela a des répercussions psychologiques et sociales. But : L’objectif de ce travail est d’identifier, en se basant sur la Théorie de l’incertitude dans l’expérience de la maladie de Mishel (1988), les interventions infirmières psychosociales visant à aider les patients à gérer leur incertitude. Méthode : L’utilisation des bases de données CINAHL et MEDLINE via PubMed a permis de présélectionner 14 articles pouvant répondre à la question de recherche. Six articles datant de 2010 à 2017, ayant un devis qualitatif, ont été sélectionnés grâce à l’ajout de critères d’inclusions et d’exclusions. Résultats : L’expérience d’attente d’une transplantation rénale est marquée par diverses formes d’incertitude. Le soutien des proches et du personnel infirmier est important durant cette attente. L’information est principalement utilisée, par les patients, comme stratégie d’adaptation pour réduire ou maintenir l’incertitude. Discussion : L’apport d’information est un élément clé dans la prise en charge du patient. Le suivi de ces patients doit se faire en interdisciplinarité. Les soignants doivent améliorer leurs capacités à reconnaître et à répondre de manière appropriée aux préoccupations des patients. Ils doivent s’engager dans une discussion ouverte et authentique avec les patients à propos de la transplantation et individualiser la prise en charge selon les besoins du patient.

Details

Actions

Preview