Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Problématique : En Suisse, la population des détenus âgés (50 ans ou plus) a doublé durant ces 25 dernières années. Ces détenus présentent de multiples pathologies et handicaps dus à l’âge, accentués par le vieillissement précoce lié aux conditions de détention. Face à ce phénomène, se pose le problème de l’inadéquation des prisons à répondre aux besoins spécifiques de cette population. But et question de recherche : À travers ce travail, nous souhaitons identifier les problèmes de santé, ainsi que les besoins des détenus âgés, durant leur période de détention. Méthode : Une recherche documentaire a été réalisée dans les bases de données CINHAL et PubMed. Les descripteurs utilisés lors de cette recherche correspondent aux concepts « détenus âgés », « soins infirmiers », « domaine médical » et « établissements pénitentiaires ». Résultats : Cinq articles ont été retenus au terme de notre recherche documentaire, provenant d’études réalisées en Suisse, France, Angleterre et États-Unis. La synthèse des résultats met en évidence plusieurs thèmes : l’influence des parcours de vie des détenus âgés sur leur santé, la sous-évaluation des pathologies ainsi que des handicaps dans les AVQ, les sources de vulnérabilité des détenus âgés, les obstacles matériels et psychologiques aux soins, les besoins de traitements et environnement adaptés. Discussion : Les résultats, discutés à l’aide de la Théorie de la Transition de Meleis, montrent la nécessité d’améliorer l’évaluation précoce des problèmes de santé, notamment des troubles cognitifs, de renforcer les collaborations avec les agents de détention pour trouver des solutions (ex : mobilité), de veiller à l’adéquation des traitements et à la continuité des soins après la libération. Conclusion : L’augmentation de la population des détenus âgés génère de nombreux défis auxquels il est nécessaire d’apporter des réponses adéquates (environnement matériel adapté aux handicaps physiques et sensoriels, dépistages précoces, EMS sécurisés). L’exemple de l’inadaptation des infrastructures et des déficits de couverture par l’assurance maladie montre que la Suisse doit encore trouver ses propres solutions à cette problématique.

Details

Actions

Preview