Files

Abstract

INTRODUCTION : L’observance thérapeutique, enjeu capital en physiothérapie, est influencée par plusieurs facteurs. Ceux liés aux patients sont souvent étudiés, à l’inverse de ceux liés aux professionnels qui restent mal compris. Tous ces déterminants étant liés, l’angle d’approche de cette revue est la relation thérapeutique. OBJECTIF : Identifier les facteurs liés à la relation thérapeutique qui influencent l’observance des patients lombalgiques chroniques non spécifiques. Puis proposer des solutions pour améliorer les pratiques. MÉTHODE : Revue de la littérature qualitative selon le protocole de meta-aggregation du Joanna Briggs Institute. RÉSULTATS : L’analyse de sept études a permis d’identifier onze thématiques : la relation de confiance, la communication, la présence thérapeutique, la validation de la pathologie, la considération des représentations et des émotions, le besoin d’information et de compréhension, la stimulation d'un besoin de changer, l’empowerment, la responsabilisation du patient, la convergence des objectifs des partenaires et la prise en charge individualisée. DISCUSSION : Les facteurs sociaux sont peu investigués dans notre corpus d’études. Or la proximité sociale est importante au sein de la relation thérapeutique. Les physiothérapeutes doivent prendre conscience de leurs capacités à influencer positivement une situation clinique en cultivant l’effet placebo. La sensibilisation aux limites de l’evidence-based practice permet de porter un regard moins fataliste sur la chronicité. CONCLUSION : Onze thématiques de la relation thérapeutique ont émergé. Nous suggérons aux physiothérapeutes de prêter attention à la distance sociale et à l'effet placebo pour guider les patients vers l'observance.

Details

Actions

Preview