Files

Abstract

Le but du présent travail est d'utiliser une nouvelle méthode de quantification de l’effet de la grille anti-diffusante sur le SNR de l’image. Trois tensions différentes ont été utilisées, 60, 75 et 120 kV. Les mesures ont été réalisées sur un fantôme anthropomorphique au travers de diverses incidences. Deux grilles de ratio 10, l’une avec une focalisation à 115 cm et l’autre à une focalisation de 150 cm ont été évaluées. Les résultats montrent que l’emploi d’une grille devient utile dès 10 cm d’épaisseur de tissus mous et derrière le tissu osseux. Nous préconisons un changement de pratique pour les incidences des jambes de face et les genoux de face. La grille augmente fortement le SNR derrière le tissu osseux, et donc est utile dans l’exploration ostéoarticulaire. Nous recommandons aussi pour les incidences nécessitant l’utilisation d’une grille, de toujours en employer une, même si elle n’est pas à la bonne focalisation.

Details

Actions

Preview