Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce mémoire professionnel traite de la relation possible entre l’enseignement des langues anciennes – plus particulièrement l’enseignement du latin au secondaire I – et la didactique intégrée des langues. Face à des exigences tant politiques que pratiques, l’enseignement des langues s’est en effet réuni autour d’un objectif commun!: réorganiser l’enseignement des langues grâce à la création d’un curriculum intégré des langues. Ce dernier tenterait de répondre aux attentes de la société plurilingue et pluriculturelle dans laquelle nous vivons. Il s’agirait principalement d’une harmonisation entre les différentes didactiques et d’un décloisonnement des apprentissages, visant à engendrer de réels transferts de compétences. Au sein de ce curriculum intégré des langues se pose la question de la place des langues anciennes, dont l’utilité de l’enseignement est par ailleurs de plus en plus remise en cause. Le concept de didactique intégrée étant toutefois bien trop large pour traiter de cette question dans son ensemble, le propos se limite ici à un aspect plus précis, à savoir le décloisonnement disciplinaire. Concrètement, il s’agit de savoir dans quelle mesure un enseignement décloisonné du français et du latin, et plus précisément tourné vers l’histoire de la langue, aide à la compréhension et à la maîtrise du français. En d’autres termes, l’enseignement de notions de base de latin en cours de français, autrement dit d’étymologie, favorise-t-il la maîtrise de la langue française!?

Details

Actions

Preview