Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

On peut dire aujourd’hui, de manière globale, que la présence des calculatrice n’as jamais réellement été souhaitée dans les classes primaires. Effectivement, elle y est très peu présente. Tant que les élèves apprennent à faire des opérations, la peur que ce savoir soit remplacé par l’outil existe. Je trouve cette angoisse même justifiée s’il s’agit du seul enjeu. Ce qui est souvent ignoré, c’est que la calculatrice peut être utilisée de différentes manières, notamment pour travailler la numération, amener de nouveaux concepts ou encore prévenir une surcharge cognitive et ainsi pousser l’exploration plus loin lors de problèmes à résoudre. Mon idée était donc d’amener la calculatrice dans un but d’exploration des phénomènes numériques et en tant que support au développement de concepts nouveaux, ici l’addition. Dans ce travail, les élèves de deuxième année d’une classe de cycle initial ont été filmés durant une séquence incluant la calculatrice. Une situation problème leur a été présentée, puis, après une mise en commun faisant également office d’institutionnalisation, les élèves ont fait des « essais » pour réinvestir leur(s) découverte(s). Avec ce support de prise de données, les comportements, gestes et paroles ont pu être protocolées. Ces données ont ensuite été classées dans un tableau pour être analysées. Un cadre théorique se basant sur des concepts mathématiques ainsi qu’une revue de la littérature concernant la calculatrice a été posée pour prendre position face à l’analyse des données. A travers cette séquence, les élèves ont pu découvrir de nouveaux aspects de la construction du nombre. Ils ont réussi à poser l’équation de l’addition par rapport à différentes situations du jeu et ont par la même occasion pu se référer à une bande numérique pour comparer des nombres à un et deux chiffres.

Details

Actions

Preview