Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Cette recherche a été menée dans une classe de CYP1/2 d’un établissement lausannois. Le but de ce mémoire est de montrer de quelle manière l’équipe pédagogique aide l’enfant dyslexique dans ses difficultés de lecture et d’écriture. Il mettra en avant les personnes qui interviennent pour lui apporter du soutien dans le cadre scolaire. Pour mener à bien cette recherche, les enseignants de l’établissement ont répondu à un questionnaire. De plus, des entretiens ont été effectués avec l’enseignante de la classe de stage, les doyennes de pédagogie compensatoire et le directeur. Lors d’un stage effectué hors HEP, j’ai eu l’occasion de rencontrer un enfant dyslexique. J’ai essayé de lui faire lire le mot « ami ». Il n’y parvenait pas. Il lisait « ma ». J’ai appris par la suite qu’il était dyslexique et qu’il était suivi par un logopédiste. L’enseignante m’a informée qu’il avait dû redoubler la première année. Certains enfants faisant la première année pour la première fois étaient plus avancés que lui. Cette situation m’a questionnée sur l’aide à apporter par l’enseignant et les autres intervenants. Avec du recul, je m’interroge sur l’estime de soi de cet enfant. A mon avis, la souffrance face à ce handicap, accompagnée d’un redoublement peut être vécue comme un double échec. Ces éléments m’ont donné envie de réaliser ce travail de mémoire. Ce mémoire a mis en évidence que la plupart des personnes ont des représentations correctes sur la dyslexie. Par ailleurs, elles aident ces enfants en lecture et écriture. La majorité collabore avec le logopédiste et dans l’ensemble elles pensent que cette collaboration avec les divers intervenants est bénéfique pour l’enfant. Ce mémoire est destiné à celles et ceux qui souhaitent avoir des pistes pour aider ces enfants.

Details

Actions

Preview