Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Notre manière d'enseigner la physique peut constituer une "barrière" aux apprentissages des élèves, par l'utilisation de vocabulaire, d'expressions, de notations, schémas inappropriés, pouvant avoir un double sens ou renforcer leurs préconceptions. Par ailleurs, la transposition didactique des concepts physiques à traiter, c'est-à-dire la transformation de l’objet de savoir en objet à enseigner, passe par une simplification des notions savantes et la modélisation de phénomènes réels qui méritent notre attention. Ce mémoire présente des éléments de réflexion sur les obstacles liés à notre transposition didactique et met en évidence les problèmes liés à notre présentation du savoir enseigné au travers de trois champs : • le langage • les notations • les représentations graphiques Les difficultés véhiculées par ces trois champs sont par exemple les problèmes de polysémie ou d'abus du langage, la complexité des notations mathématiques et de certains schémas surchargés. Tout cela induit des blocages, des représentations erronées, et renforce même certaines fausses conceptions chez les élèves. Dans ces parties, nous avons pu également pointer leurs confusions fréquentes entre réalité et modèle qui la décrit. Etre conscient de ces obstacles est primordial pour clarifier au maximum notre transmission des concepts physiques et permettre une appropriation optimale des savoirs par les élèves.

Details

Actions

Preview