Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

L’idée de distinction entre les personnes visuelles et les personnes auditives a donné naissance à diverses approches en sciences de l’éducation qui permettraient d’améliorer l’apprentissage des élèves. Cependant, cette conception de dualité a été remise en question et aucune étude empirique ne semble démontrer son existence. Dans un premier temps, différentes origines de cette idée sont exposées et permettent de définir la distinction entre les personnes visuelles et auditives comme un neuromythe. Dans un deuxième temps, un questionnaire a permis de comprendre, en partie, les représentations qu’ont des enseignants du secondaire II quant à ce dernier. Il en ressort que plus de deux tiers des enseignants interrogés connaissent la distinction entre les visuels et les auditifs, pensent qu’elle est démontrée par des études sur le cerveau, l’utilisent dans leur enseignement et considèrent qu’une approche pédagogique basée sur celle-ci améliore l’apprentissage. La comparaison avec de futurs enseignants aux degrés préscolaires et primaire a montré que la formation universitaire des enseignants du secondaire II n’influence pas leurs représentations. Ce mémoire discute également de l’origine possible de l’adhérence des enseignants à ces théories, ainsi que des éventuels dangers relatifs à son utilisation. Finalement, de récentes recherches dans le domaine des modalités sensorielles, démontrant qu’une approche multisensorielle permettrait un meilleur apprentissage en comparaison d’une approche unisensorielle, sont brièvement présentées. D’autres recherches dans ce domaine devraient permettre, dans un futur proche, de passer d’une distinction des préférences de modalité visuelle/auditive à une approche visant à les combiner.

Details

Actions

Preview