Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Si la question de l'importance des cinq premières minutes d'un cours, véritable « sas d'entrée »pour les élèves, a été abordée par de nombreux théoriciens de l'éducation, il semble que laproblématique des cinq dernières minutes du cours ait été beaucoup moins traitée par ceux-ci.C'est en partant de cette constatation que nous avons décidé de nous questionner sur lespratiques liées à la phase conclusive d'un cours. Il s'agit dans un premier temps d'étudier quels sont les apports théoriques sur la question afinde déceler les enjeux de cette problématique. Dans une volonté de lier celle-ci à la question dela gestion de classe, nous étudions dans un deuxième temps les causes et conséquences d'une fin de cours manquée, ainsi que les solutions qui peuvent y être apportées. L'analyse de questionnaires portant sur cette problématique nous permet finalement d'analyser les pratiquesdes enseignants et d'en tirer des nouvelles pistes de réflexion. La problématique de la gestion de classe lors des cinq dernières minutes d'un cours comportetrois aspects, elle est liée à la planification de l'enseignant, sa gestion de la classe, et rejoint finalement les aspects didactiques de son enseignement. En effet, il revient à l'enseignant de préparer au mieux cette phase conclusive tout en respectant le temps imparti à celle-ci. Les dernières minutes constituant un moment critique du déroulement de la période, l'enseignant devra se montrer vigilant afin de maintenir un climat de classe propice à l'apprentissage.Finalement, l'aspect didactique devra également être pris en compte, la conclusion d'un cours doit être liée au contenu du cours ou à la discipline. Il faut que ces dernières minutes fassent sens auprès des élèves afin de faciliter la compréhension du contenu du cours et maintenir la motivation des élèves.

Details

Actions

Preview