Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Dans notre travail, nous avons comparé deux méthodes d’organisation et d’apprentissage des mots du vocabulaire français. Avec deux de nos classes, nous avons testé successivement une organisation alphabétique du vocabulaire avec un travail individuel à la maison puis une organisation thématique avec un travail multi-épisodique en classe afin que les élèves puissent s’approprier les mots. Notre hypothèse était qu’une organisation thématique couplée à de multiples rencontres des élèves avec les mots la semaine précédant le test favoriserait l’apprentissage. Pour formuler cette hypothèse nous nous sommes appuyés sur les recherches de Lieury en ce qui concerne la mémorisation et de Calaque et Bonnet pour le travail multi-épisodique du vocabulaire. L’expérience s’est déroulée en deux temps. Dans un premier temps, nos deux classes ont appris 120 mots en 6 vocabulaires, sur 6 semaines. L’une des classes avait des listes alphabétiques alors que l’autre avait des listes thématiques et travaillait le vocabulaire en classe. Puis, dans un second temps, les rôles ont été inversé avec une nouvelle série de 120 mots. Nous nous sommes efforcés de créer des listes de difficulté équivalente. Nous avons mis en place des tests de vocabulaire hebdomadaires ainsi que des pré-tests et des post-tests afin de vérifier leur progression. Nous avons ainsi pu mesurer et quantifier le nombre de nouveaux mots que chaque élève a retenus sur le long terme. Les résultats ont été surprenants!; une des deux classes a plus progressé avec la méthode alphabétique alors que l’autre a obtenu les résultats inverses. Différents facteurs peuvent expliquer ces différences, notamment la voie (VSG, VSB), la difficulté des listes, une plus grande familiarité des questions posées lors de la deuxième série. Nous en concluons qu’en l’absence de résultats convaincants en faveur d’une méthode et d’une organisation particulière, nous préférons intégrer le vocabulaire à d’autres éléments de l’enseignement du français, la lecture par exemple.

Details

Actions

Preview