Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La société d’aujourd’hui est de plus en plus compétitive et là, où chacun-e cherche à performer ses compétences professionnelles et personnelles, le coaching est sur le devant de la scène que ce soit dans le milieu sportif ou le milieu entrepreneurial en offrant une possible réponse. Le coaching offre des outils pour faire prendre conscience des forces et des faiblesses de celui ou celle qui s’engage dans une démarche, lui permettant de rester motivé-e et de persévérer dans son projet pour atteindre l’objectif fixé. Il est donc envisageable que le coaching soit un outil motivationnel transposable en milieu scolaire permettant d’engager les élèves à performer leurs compétences. Dans ma pratique de tous les jours, j’ai constaté que les élèves ne s’approprient pas de la même manière les tâches scolaires et n’ont pas le même niveau motivationnel. Ainsi, la motivation n’est pas spontanée chez les élèves, fragile et instable, elle varie par rapport à des critères de type intrinsèque ou extrinsèque comme : le degré d’investissement, le choix du coach, la réflexion initiale, le plaisir, le mode d’enseignement, la confidentialité, le choix de l’activité l’horaire ou les encouragements. L’environnement, la tâche mais aussi le vécu de l’élève influent fortement sur le niveau, le maintien et la progression de cette motivation, cela m’amène à penser que, s’engager de « son plein gré » dans une démarche de coaching offre une meilleure capacité d’autorégulation de la motivation chez un public adolescent.

Details

Actions

Preview