Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce travail a pour objectif de tester une méthode d’inhibition de l’impulsivité et de décrire les stratégies utilisées par les enfants pour adapter leur comportement de façon adéquate. Les recherches ont démontré que les comportements inadéquats de certains enfants tradui- raient un dysfonctionnement probable des fonctions exécutives et des habiletés sociales. Par- mi elles, une mauvaise maîtrise de la flexibilité cognitive, de l’inhibition de l’impulsivité ou de la régulation émotionnelle prédiraient un trouble du comportement. Une stimulation, par une prise en charge spécialisée, des fonctions précitées pourraient aider les enfants à acquérir des comportements pro-sociaux. L’impulsivité mal canalisée ne permet pas un bon traitement de l’information en mémoire de travail, car l’enfant passerait de la phase de prise d’information directement à la phase d’expression de la réponse, en omettant la phase d’élaboration. L’autonomie intellectuel est possible en rendant transparentes les fonctions métacognitives (planification, prédiction, guidage, contrôle, transfert, généralisation et main- tien) par un questionnement métacognitif (quoi, pourquoi, quand, comment, où et qui) et en proposant, lors des séances de travail, les 3 niveaux de connaissances (déclaratives, procédu- rales et pragmatiques). Nous avons testé une méthode d’apprentissage de l’inhibition de l’impulsivité. Au travers du développement du langage intérieur, de l’inhibition de l'impulsivité verbale, de l’inhibition et du contrôle des gestes automatisés, les enfants ont mieux maîtrisé leur impulsivité. Compren- dre que nous sommes souvent responsables de l'intensité de nos émotions, découvrir que les émotions, les pensées et les comportements sont complémentaires, prendre conscience que l’intensité des émotions peut être échelonnée, découvrir et se familiariser avec différentes stratégies de régulation émotionnelle, prendre conscience du fait qu'il est possible de prévenir une escalade de nos émotions et la perte de contrôle qui s'ensuit ont été les objectifs poursui- vis pour la régulation émotionnelle. Notre travail s’est soldé par une amélioration du compor- tement des élèves et une meilleure maîtrise de leur impulsivité.

Details

Actions

Preview