Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Le nombre est un concept abstrait et ne peut être défini que par les situations auxquelles il se rapporte, par l’ensemble des invariants opératoires qu’il engendre et par les représentations symboliques qui s’y rattachent (Vergnaud, 1990). On comprend dès lors la complexité à laquelle doit faire face chaque enfant qui aborde le champ numérique et à quel point il se construit sur la durée. Le projet à la base de ce travail visait à proposer à des enfants ayant des troubles de la personnalité et du comportement des tâches adaptées à l’élaboration du concept de nombre naturel. Dans cette étude, je propose l’utilisation d’outils mélodiques et rythmiques dont l’intérêt se situe au niveau du potentiel de stimulations quantitatives qu’ils offrent. Dans cette recherche, je centre l’investigation sur les aspects sémiotiques que le milieu peut induire en cherchant à comprendre comment les enfants peuvent se les approprier. J’interroge la pertinence du domaine musical et sa capacité à proposer des représentations du nombre différentes et complémentaires. Je montre ensuite que c’est la diversité des représentations qui favorise la conceptualisation de cette notion. A partir de séquences filmées et de notes prises au terme de chaque séance, j’ai pu constituer un corpus de données que j’ai analysé au moyen d’une grille d’observation. Les résultats ont ensuite été synthétisés dans des tableaux. Ceux-ci mettent en lumière des éléments de compréhension quant à la manière dont les enfants coordonnent les différents registres de représentations. Ils permettent de situer l’investissement des registres musicaux par les élèves et confirment l’importance de diversifier le milieu.

Details

Actions

Preview