Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Le sujet de ce mémoire est né d’une discussion que nous avions eue à propos d’un constat : la résistance, la gêne éprouvée à prendre parfois la parole, à des degrés divers, lorsque l’on est apprenant au sein d’un groupe de personnes. Dans les prémices de notre réflexion, cette « gêne » était seulement une impression peu palpable. Au travers d’échanges, de réflexions, d’analyses, il nous est apparu que l’inconfort ressenti lors d’une prise de parole était, le plus souvent, lié à la peur. Dans le cadre de notre formation HEP et de nos stages en classe de secondaire 1, nous avons enquêté auprès des enseignants et d’élèves d’une classe, à l’aide de questionnaires visant à répondre à la question de recherche : en tant qu’apprenant, prendre la parole en classe engendre-t-il de la peur ? Si oui, quels sont les facteurs pouvant l’alimenter? Quels sont les facteurs minimisants mis en oeuvre ou qui pourraient l’être, de la part de l’élève et de celle de l’enseignant ?

Details

Actions

Preview