Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Nombre de recherches s’attachent à comprendre les interactions entre le traitement de l’information, l’attention, la mémoire, les émotions et les processus cognitifs qui interviennent dans ces interactions, mais les influences et applications des découvertes effectuées par les spécialistes n’ont à ce jour pas toujours eu le retentissement souhaité dans le domaine pédagogique. Effectivement, les avancées scientifiques ne sont malheureusement pas toujours directement suivies par des réformes de l’éducation en vue de son amélioration. Fondée sur des observations de terrain, cette étude porte sur l’influence de supports visuels et auditifs dans les processus d’apprentissage des règles de structuration. La comparaison de deux classes, dont l’une seulement bénéficie de ce que nous nommons digression, montre que l’utilisation de supports concrets facilite de manière significative la mémorisation des notions théoriques. En effet, dans le cadre de l’apprentissage des règles d’accord du participe passé, la classe avec digression obtient de meilleurs résultats au questionnaire qui clôt la séquence. D’autre part, notre méthode permet une stabilisation des connaissances et une plus grande régularité dans les performances. En effet, si la classe avec digression montre davantage de problèmes lorsque les opérations cognitives impliquées sont plus nombreuses et/ou plus complexes, ses réponses s’avèrent plus constantes en fonction des difficultés. L’autre classe, en revanche, commet plus d’erreurs qui sont distribuées de manière plus disparate. Les différents résultats obtenus, et les analyses qui en découlent, corroborent les conclusions avancées par les spécialistes du fonctionnement de la mémoire et de l’apprentissage. Une telle méthode mériterait néanmoins d’être remise à l’épreuve afin de démontrer son efficacité sur la mémorisation des notions théoriques à long terme. Si certains enseignants ont déjà recours à ce type de démarche, il serait bien de sensibiliser l’ensemble de la profession au pouvoir de la digression.

Details

Actions

Preview