Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Cette recherche a pour but d’analyser l’effet d’une séquence de danse sur la motivation et l’engagement des filles de 7e année scolaire pour les cours d’éducation physique et sportive (EPS). Cette étude, menée dans cinq classes de l’établissement secondaire de Begnins, a pour but d’interroger les filles sur leur goût pour l’EPS, sur leurs attentes et sur leurs besoins quant à la pratique de nouvelles activités durant les leçons de gymnastique. Pour cette séquence d’enseignement, la danse hip-hop a été retenue. Une fois la séquence passée, un second questionnaire leur a été distribué afin de connaître leur satisfaction ou non pour cette activité ainsi que pour évaluer l’effet de cette séquence sur leur motivation. La recherche permet de montrer que les filles de 7e année souhaitent et apprécient la pratique de nouvelles activités physiques. L’étude prend en compte les demandes des élèves – les filles ont pu choisir parmi plusieurs activités nouvelles et « tendances » celles qu’elles souhaitaient pratiquer – ainsi que les contraintes institutionnelles (plan d’études vaudois, contraintes horaires, planification annuelle). Cette étude se base sur les constats de différentes études qui montrent que, dans le milieu scolaire, les jeunes n’ont plus envie de pratiquer les sports traditionnels mais plutôt des sports qui se pratiquent dans le cadre extra-scolaire. Il s’agit d’activités actuelles et tendances. Les résultats démontrent que les élèves apprécient l’EPS. Les filles sont plus motivées que les garçons pour de nouvelles pratiques. Elles préfèrent davantage les activités de plein air, les jeux de balles et l’expression corporelle que l’athlétisme et les agrès. Elles ont d’ailleurs plus apprécié la danse hip-hop que les garçons. Ce sont les paramètres travail en musique, activité nouvelle, activité en groupe et le travail à deux qui ont plu à ces filles. Finalement, les résultats montrent qu’il n’y a pas de lien entre le choix d’activités qui mettent en avant le corps (danse, aérobic, cardio-sculpt) et le niveau de satisfaction corporelle. Ce travail nous montre un lien entre la motivation globale des filles de 7ème année, leur envie de faire des activités nouvelles et la différence d’intérêt avec les garçons. Par conséquent l’adaptation des contenus en EPS aux besoins et intérêts des filles est positif.

Details

Actions

Preview