Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

L’altération des interactions sociales est au coeur de la problématique autistique. Effectivement, les personnes atteintes d’un trouble du spectre autistique, ayant une faible cohérence centrale et étant atteintes de cécité mentale, ont peu d’attention conjointe, un manque de réciprocité sociale et émotionnelle, un contact visuel perturbé et une distance à l’autre inadaptée. Malgré cela, en tant qu’enseignants spécialisés nous disposons encore de peu d’outils pour aider ces élèves à développer leurs habiletés sociales. Convaincue de l’importance d’enseigner les habiletés sociales dans ma pratique, mon mémoire se centrera sur cet enseignement pour trois élèves donnés et sur une année scolaire donnée. Avec pour but de permettre aux élèves d’avoir plus d’interactions avec leurs pairs et les adultes, de leur offrir plus de moyens pour se faire comprendre et de diminuer leurs troubles du comportement. Dans un premier temps, les particularités cognitives, émotionnelles, communicationnelle et sociales des personnes atteintes d’autisme sont décrites. Puis, les outils principaux sont présentés sur la base d’une recherche bibliographique. Ensuite, différents outils ont été sélectionnés pour trois élèves, tels que la pédagogie structurée, les moyens de communication augmentatifs, l’imitation réciproque synchrone, le travail sur l’attention conjointe, les scénarii sociaux et la méthode SAS. Ces derniers et leurs effets sont évalués à l’aide du Vineland, du TEC, et de différentes grilles d’observations que j’ai réalisées. Finalement, les résultats montrent que la combinaison de ces différents outils a permis pour ces trois élèves d’entrer plus souvent et de manière plus adaptée en relation avec leur entourage. De plus, pour un élève qui présentait de nombreux comportements défis, ceux-ci ont pu être remplacés en partie par des comportements socialement plus acceptables.

Details

Actions

Preview