Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

En visionnant un reportage où des enfants étaient hospitalisés pour une longue durée et étaient suivis scolairement dans une classe au sein de l’hôpital, l’une d’entre nous s’est questionnée sur ce qu’il se passait en Suisse. Existait-il une pareille structure ? Et pour l’autre, son grand intérêt pour la pédiatrie a renforcé notre envie de nous pencher sur la question et de savoir comment se passait l’accompagnement scolaire d’un élève atteint d’une maladie grave dans le canton de Vaud. A travers cette petite recherche, nous avons essayé de chercher les dispositifs en vigueur et de donner des pistes aux enseignants. Pendant notre exploration, nous avons découvert que les enfants malades pouvaient être suivis scolairement au sein même de l’hôpital du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV), ce qui est une grande opportunité pour le déroulement de leur scolarité. Notre hypothèse de départ était que les enseignants sont peu soutenus et guidés dans le parcours scolaire d’un enfant gravement malade. Nous avons essayé d’éclaircir cette hypothèse en nous appuyant sur des lois et des règlements. Nous avons également rencontré et interrogé une enseignante travaillant à l’école à l’hôpital du CHUV et quatre enseignantes de classes ordinaires. En analysant nos données, nous avons découvert que l’école à l’hôpital était encore malconnue de certains enseignants et des familles. Contrairement à ce que nous croyions, les enseignantes interrogées se sentent plutôt soutenues. On constate toutefois un manque d’informations au sujet de certains dispositifs en vigueur, de certaines maladies ou de personnes à contacter. Ce mémoire se propose donc d’apporter quelques pistes aux enseignants confrontés à cette problématique. Nous soulignons notamment l’importance de demander de l’aide et de collaborer avec un maximum de personnes pour ce genre de situation.

Details

Actions

Preview