Files

Abstract

Contexte: Le domaine de la santé regroupe diverses professions où chaque soignant a un cahier des charges bien spécifique. Afin d’obtenir un résultat optimal pour la prise en charge des patients, les soignants doivent travailler en collaboration et faire face aux difficultés que celle-ci peut entraîner. Objectif: Identifier les mesures à implanter en psychiatrie aiguë ou communautaire pour améliorer la collaboration interdisciplinaire et ainsi obtenir des résultats positifs pour les patients. Méthode: Une recherche de la littérature a été effectuée sur trois bases de données: Medline, CINHAL et OTSeeker. Elle a permis l’obtention de six articles répondant à l’objectif de la recherche. Ces articles ont été analysés selon la grille de Fortin (2005), résumés sous forme de tableaux et mis en lien avec le modèle théorique de D’Amour (1999). Résultats: Un certain nombre de mesures ont été élaborées pour améliorer la collaboration interdisciplinaire: l’implantation de nouveaux guidelines et protocoles, l’intervention d’un médecin de transition ou d’une équipe infirmière spécialisée/psychiatre, l’encouragement à la participation individuelle pour favoriser un meilleur fonctionnement d’équipe, la création de nouvelles équipes interdisciplinaires pour améliorer les soins et la réorganisation d’une équipe pour mieux s’adapter à la complexité des patients. Discussion: Alors que les recherches recommandent plusieurs interventions pour faire face aux différentes barrières à la collaboration, la rencontre de professionnels sur le terrain amène des éléments concrets et une contextualisation. Cependant, les mesures répertoriées sont difficilement généralisables étant donné la spécificité de chaque service.

Details

Actions

Preview