Files

Abstract

Contexte : Le cancer du col de l’utérus et ses traitements engendrent de multiples effets néfastes sur la sexualité de la femme, souvent oubliés dans la prise en charge infirmière. Le concept de soi et la fonction selon les rôles de la théorie d’adaptation de Roy, contribuent à explorer ce problème. Objectif : Déterminer l’accompagnement infirmier nécessaire aux femmes atteintes d’un cancer du col utérin, afin qu’elles puissent retrouver une sexualité épanouie, après les traitements. Méthode : Sept articles, entre 2007 et 2016, ont été sélectionnés, à partir de deux bases de données (CINHAL, PubMed). Une analyse critique a permis de mettre en lumière les résultats concluants, amenant à une synthèse narrative et tabulaire. Résultats : Les résultats principaux de cette étude, démontrent une atteinte impressionnante des effets secondaires sur la sexualité de la femme, un besoin accru d’information des participantes et l’importance d’intégrer leurs conjoints dans la prise en charge. Discussion : L’efficacité et la pertinence d’un accompagnement infirmier, basé sur un approvisionnement adéquat et complet d’informations, sur l’interaction de la sexualité et du cancer du col utérin, ont été soulevés.

Details

Actions

Preview