Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Tout cancer engendre des répercussions, au niveau biologique, psychologique et social et les cancers gynécologiques ont un impact important sur la sexualité du patient. Cette atteinte ne comprend pas seulement la reproduction et l’acte sexuel sur le plan physiologique mais aussi sur l'estime de soi, le sentiment d’être femme et amante et ainsi la vie de couple. Bien que celle-ci prend une place importante dans le bien-être de l’individu, de nombreux facteurs font que cette thématique peine à être abordée dans les soins au vue du tabou qu’en fait la société. Le but de ce travail est de comprendre en quoi les infirmières sont freinées dans l’abord de cette thématique et d’amener des stratégies de prises en charge. La population visée dans ce travail est les femmes de cinquante à soixante ans, ménopausées, sexuellement actives avec un partenaire stable et qui ont subi une hystérectomie totale, suite à un cancer de l’endomètre. Pour répondre à une telle problématique, le devis mixte a été préconisé. L’analyse de six articles sélectionnés sur des bases de données a permis de répondre à la question de recherche. Ce qui résulte de cette revue de littérature est que de nombreux facteurs entrent en compte pour qu’une femme soit sexuellement épanouie. Il est primordial et souhaité par les patientes que cette thématique soit abordée dans les soins à la suite d’un cancer qui va chambouler leur vie intime. Une fois l'ensemble des barrières dépassées, la problématique pourra, grâce à des outils et des stratégies, être résolue.

Details

Actions

Preview