Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Introduction : L’incontinence urinaire d’effort (IUE) est la forme la plus courante d’incontinence urinaire. Le Pelvic Floor Muscle Training (PFMT) est le traitement de premier choix pour tous types d’incontinence urinaire. Il est fréquemment associé au Biofeedback (BFB), un outil qui permettrait d’améliorer la qualité du traitement. Ce dernier point ne faisant pas l’objet de preuves probantes, nous avons choisi d’orienter notre recherche sur ce sujet. Objectif : L’objectif de cette étude est d’évaluer, selon la littérature actuelle, si, et dans quelle mesure, le Biofeedback rend le PFMT plus efficace en matière de fréquence, de quantité de pertes d’urine et de force du plancher pelvien lors d’incontinence urinaire d’effort chez la femme adulte. Méthodologie : Une recherche d’articles a été effectuée entre septembre 2016 et janvier 2017 sur 4 bases de données. Notre méthodologie de sélection d’articles nous a permis d’inclure 3 articles pertinents. La qualité de ces études a été évaluée grâce à l’échelle Physiotherapy Evidence Database (PEDro). Résultats : 3 essais contrôlés randomisés (RCT) ont été retenus. Leurs résultats ne sont pas unanimes et des biais et limites sont présents. De manière globale, l’adjonction du Biofeedback améliore nos outcomes. Parmi eux, seule l’amélioration de la force du plancher pelvien est significative. Conclusion : L’association du Biofeedback au PFMT ne montre pas de résultats significativement supérieurs à l’utilisation du PFMT seul, sauf pour la force.

Details

Actions

Preview