Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

En tant que personne allophone, je me suis toujours intéressée au lien existant entre l’allophonie et le parcours scolaire, sans avoir eu l’occasion d’approfondir davantage cette question. En débutant ce travail, j’ai découvert que les statistiques démontrent que les élèves allophones sont surreprésentés dans les filières à exigences moins élevées, ce qui suppose des difficultés scolaires. En parallèle, les apports du bilinguisme sur les compétences cognitives sont régulièrement mis en avant par de nombreuses études. J’ai souhaité comprendre ce paradoxe entre répercussions apparemment négatives de l’allophonie et l’impact positif entraîné par un bilinguisme. Cela m’a conduit aux différents types de bilinguisme que l’on peut rencontrer et à leurs conséquences. Ainsi, dans quelles circonstances le bilinguisme est-il un avantage ou au contraire source de difficulté ? Par la suite et après diverses recherches théoriques,j’ai pu prendre en considération un certain nombre de facteurs dits favorables à une réussite scolaire des élèves allophones. En fonction de ces éléments, j’ai menédes entretiens avec des élèves allophones dont les résultats scolaires démontrent une réussite. Dès lors, je me suis appuyée sur leurs vécus et discours respectifs afin de déterminer les facteurs qui leur ont permis de réussir scolairement.

Details

Actions

Preview