Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Cette étude s’intéresse aux jeunes adolescents suisses et américains et plus particulièrement aux jeunes du canton de Vaud et de l’Etat de Californie. Pour cela, un protocole commun a été établi dans le cadre d’un projet PEERS impliquant des étudiants de l’université de Humboldt en Californie et des Etudiants de la HEP Vaud. Un test de condition physique et des questionnaires mesurant le stylede vie, lescompétences physiques perçues et les motivations sportives des élèves suisses et américains ont été effectués. Cette recherchevise à comparer la performance d’élèves américains et suisses dans l’exécution d’un test de condition physique (FITNESGRAM). Une fois cette comparaison effectuée, il s’agira de déterminer les facteurs influençant le résultat comme, le style de vie, la sédentarité, la nutrition ou encore les programmes scolaires. Ces facteurs seront déterminants pour analyser les résultats des tests. Ce document concerne la partie théorique qui consiste en une revue de littérature. Dans un premier temps, il est question de la santé des jeunes et des recommandations en matière d’activité physique qui leur sont proposées dans les deux pays touchés par cette étude. La revue de littérature suggère un minimum de 60 minutes d’activités par jour. Par la suite, les styles de vie des Américains et des Suisses sontcomparés. Les facteurs que sont la sédentarité, l’activité physique, la nourriture et la condition physique des jeunes sont passés en revue afin d’en retirer les principales différences. Les précédentes études relèvent peu de différences entre les deux populations de cette recherche même si les Suisses mangent de façon un peu plus équilibrée que les américains. Il faut toutefois souligner que les études comparatives avec des protocoles identiques sont rares voire inexistantes entre ces deux pays, d’où l’intérêt de cette recherche. Enfin, les programmes scolaires d’éducation physique ont été comparés. Les résultats sont semblables en ce qui concerne le programme, par contre la mise en application de ces programmes diffère. En effet, peu d’écoles californiennes suivent les recommandations en matière d’éducation physique, principalement par manque d’argent ce qui n’est pas le cas en Suisse.

Details

Actions

Preview