Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Sous la forme d’un long récit, ce travail retrace l’aventure de la création d’un Matas et des couleurs qu’il a revêtues dans l’intention d’engager des enfants de six à douze ans à retrouver le chemin de l’école.À travers l’expérimentation d’outils des pédagogies actives et du partenariat Matas-école-famille autour desquels s’est structuré le Matas d’Entre-Rives dont il est question ici, il s’est agi de considérer dans quelle mesure les dispositifs choisis pouvaient contribuer à atteindre l’objectif premier d’un Matas, à savoir la réintégration dans leur classe d’origine des élèves en décrochage scolaire. Une partie de ce travail décrit l’ensemble des moyens mis en œuvre à Entre-Rives puisés dans la pédagogie institutionnelle de Fernand Oury, les techniques Freinet et la pédagogie coopérative. Une large place est faite, aussi, aux diverses activités que ces pédagogies ont inspirées, au fil des jours et des saisons, au gré des besoinsparticuliers ou collectifs. Ce récit relate également des situations auxquelles les élèves rencontrés ont été confrontés, de manière imprévue ou préparée, ainsi que les nombreuses observations qu’elles ont suscitées. Quatre vignettes permettent de faire connaissance avec les usagers d’un Matas, d’appréhender plus précisément les raisons qui les y amènent et de suivre leur évolution durant leur séjour. Elles mettent également en évidence le nombre d’intervenants qui gravitent parfois autour de la situation d’un élève en difficulté ainsi que les diverses situations de communication qu’elle implique. Par les nombreux détours empruntés, ce mémoire témoigne aussi, et peut être avant tout, de la rencontre avec des personnalités d’enfants extraordinaire une rencontre qui donne sens et valeur à la quantité d’actes d’écriture qu’elle a engendrés ; une rencontre certainement facilitée par les choix opérés dans la construction du Matas d’Entre-Rives.

Details

Actions

Preview