Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

L’enseignement des sciences à l’école secondaire fait l’objet de discussions animées que ce soit sur la nécessité de l’enseigner ou la répartition des trois disciplines de bases, la biologie, lachimie, la physique. Dans le canton de Vaud, l’enseignement des sciences met principalement l’accent sur la biologie et la physique ne consacrant qu’une infime partie à la chimie. Or, la chimie est reconnue par la communauté scientifique comme étant l’un des piliers principaux des sciences naturelles. Ce manque important de l’enseignement de la chimie semble avoir été remarqué lors de la conception du nouveau plan d’étude romand (PER) et ainsi les questions suivantes se posent : • Suite à l’intégration du PER, quelles améliorations faudrait-il apporter aux moyens actuels d’enseignement de la chimie au cycle III ? • Suite à l’intégration du PER, quelles améliorations aux moyens d’enseignement du cycle III faciliteraient et amélioreraient l’apprentissage de la chimie au secondaire II ? A l’aide d’une étude comparative de différents plans d’études, de divers manuels scolaires, ainsi qu’une enquête auprès d’enseignants du secondaire II, il ressort que : • Les manuels existants ne permettent pas l’étude des thèmes demandés par le PER • Les enseignants du secondaire II révèlent une insatisfaction du niveau de chimie acquis au cycle III. Celle-ci ne serait pas due au programme actuel mais à la manière dont lachimie est enseignée. Ainsi, pour améliorer l’enseignement de la chimie au cycle III, deux voies sont explorables : engager plus d’enseignants spécialisés en chimie et/ou la création d’un nouveau manuel de chimie pour le cycle III

Details

Actions

Preview