Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La question du musée comme outil didactique dans l’enseignement des sciences naturelles a été posée à plusieurs reprises au cours du siècle dernier. Lemusée n’apparaît plus seulement comme un lieu de conservation mais aussi comme un lieu de formation. Nous aborderons dans une première section quelques aspects historiques menant aux résultats des recherches qui permettent de considérer,d’une part,le musée comme un outil didactique et, d’autre part, le rôle du partenariat entre l’école et le musée comme déterminant dans l’utilisation des ressources muséales. Si le musée peut apporter une plus-value à l’enseignement des sciences naturelles, la question se pose de savoir s’il est utilisé de manière optimale. Il s’avère que la représentation selon laquelle les publics scolaires, en particulier les classes du secondaire II, vont peu au musée est largement répandue. Pour éprouver cette représentation, nous avons analysé les données de fréquentation des six musées des sciences lausannois, pour finalement focaliser notre attention sur le musée de zoologie. Cette étude confirme la représentation initiale. Cependant, une augmentation de fréquentation par les classes du secondaire II a été observée lors de l’exposition temporaire «Oh my God!». L’ensemble de ces données nous a conduites à émettre l’hypothèse selon laquelle une exposition médiatisée et cibléesur les classes du secondaire II, notamment par l’intermédiaire de son dossier pédagogique, pouvait attirer ce public. Afin de favoriser l’usage du musée par les enseignants de biologie au secondaire II, nous avons orienté notre travail selon deux axes. Tout d’abord, nous avons constitué ce que nous avons appelé «le vade-mecumde l’enseignant de biologie au musée» qui présente les musées des sciences lausannois et leurs offres. Ensuite, nous avons réalisé un dossier pédagogique intitulé «L’évolution en questions» dont le théâtre est l’exposition permanente du muséede zoologie.Ces deux documents devraient permettre une préparation simplifiée d’une visite au musée.

Details

Actions

Preview