Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce mémoire prend place dans le cadre d’une recherche générale des professeurs M.Deruaz et T.Dias sur la dyscalculie dans le secondaire II. Ces deux chercheurs se demandent si les grosses lacunes en mathématiques observées chez certains étudiants et associées à de la dyscalculie, sont d’origine génétique ou plutôt dues à l’enseignement. Dans le cadre de cette recherche, ils s’intéressent à des élèves totalement perdus en mathématiques. Notre travail se concentre sur l’étude de cas d’un tel élève que nous nommerons Jean- Claude. Cet étudiant de première année de gymnase a une moyenne de mathématiques inférieure à 2. Nous utilisons comme outil quatre vidéos tournées lors d’un appui donné à Jean-Claude dans ce gymnase. Nous les avons analysées dans le but de déterminer les causes du retard de Jean-Claude et l’action possible des enseignants, de l’institution et de Jean-Claude afin d’améliorer la situation. Nous sommes arrivés à la conclusion que le retard de Jean-Claude est majoritairement dû à manque d’intérêt et de travail pendant plusieurs années et à l’institution qui l’a laissé accumuler ce retard sans agir. Nous avons constaté que le gymnase a peu de moyens pour permettre à Jean-Claude de réussir sa maturité. Il aurait en effet besoin d’un enseignement différencié et le gymnase n’a pas de structure pour apporter une aide personnalisée. Son enseignant pourrait toutefois collaborer avec un tuteur que Jean-Claude engagerait à ses frais. Mais qu’au final, seulement Jean-Claude par son travail, sa persévérance et sa volonté peut infer sur sa réussite.

Details

Actions

Preview