Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La maîtrise des langues étrangères, et de l’anglais en particulier, représente aujourd’hui un enjeu important pour l’insertion professionnelle en Suisse. Aussi, l’anglais est souvent utilisé comme langue d’enseignement dans les hautes écoles helvétiques, tout particulièrement dans les cursus scientifiques. Pour renforcer les apprentissages en langues étrangères des élèves du secondaire II, plusieurs cantons suisses proposent des maturités bilingues où deux disciplines, au moins, sont enseignées dans une langue d’immersion. Le canton de Vaud dispense un programme de maturité bilingue français-allemand, mais les élèves vaudois n’ont pour le moment pas la possibilité de poursuivre un cursus en anglais. Dans le cadre de ce travail, nous avons étudié l’appréhension, par des gymnasiens en deuxième année (option biologie-chimie), d’un enseignement de biologie comportant une vidéo commentée en anglais. L’étude des réponses au questionnaire soumis à la classe montre que, dans leur grande majorité, les élèves ont conscience de l’importance que prendra l’anglais dans leurs formations et leurs vies professionnelles. Le document anglophone exploité dans cette séquence ne présentait pas de difficulté majeure de compréhension pour la classe. De manière générale, les élèves semblent consentir à l’utilisation ponctuelle de l’anglais durant un cours de biologie, même si certains d’entre eux n’ont pas semblé percevoir l’intérêt linguistique de cette pratique informelle. Finalement, nos résultats suggèrent qu’une séquence d’immersion, même très brève, peut favorablement modifier le rapport qu’entretient un élève avec une langue étrangère en produisant une expérience linguistique accessible en dehors du contexte habituel du cours de langue.

Details

Actions

Preview