Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce mémoire professionnel s’intéresse à l’appareillage des textes en grec ancien, c’est-à-dire à la manière de présenter un texte grec avec les éléments paratextuels nécessaires à son étude et à sa compréhension : titre, chapeau, liste de vocabulaire, notes, illustrations et consignes sont autant d’informations qui permettent aux élèves d’abord d’émettre des hypothèses sur le contenu du texte, puis de le comprendre et de le traduire. Il s’agit de rendre l’utilisation de tels éléments pertinente et cohérente pour rendre optimale l’étude des textes en grec. Nous abordons tout d’abord les quelques rares éléments théoriques qui existent sur le sujet, à partir de l’ouvrage de référence Enseigner les langues anciennes de Mirelle Ko (2000), avant d’analyser un choix de textes tirés des méthodes de grec utilisées dans le canton de Vaud - Organon 2000 et Organon 2005, Organon I (1978) -, auxquelles nous ajoutons Lire le grec 4e de Ko et al. (1994) ; cette analyse conduit à la critique, positive et négative, de l’usage des divers éléments paratextuels en regard du cadre théorique et de l’idée que nous nous faisons d’un appareillage pertinent et cohérent. Pour restreindre le champ d’étude, nous avons limité notre sélection à des textes prévus pour un travail de traduction. Après l’analyse des présentations contenues dans ces méthodes, nous proposons trois appareillages différents créés sur la base de la réflexion effectuée précédemment sur l’utilisation des éléments paratextuels : le premier présente une façon inédite de placer le vocabulaire qui accompagne un extrait de l’Odyssée, le deuxième expose comment exploiter un lien entre une image et une fable d’Esope, et le troisième propose une activité conciliant traduction et exercice analytique grammatical sur une autre fable d’Esope.

Details

Actions

Preview