Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Les difficultés scolaires ainsi que l’échec sont une réalité que l’école est censée assumer quotidiennement, elle a sa part de responsabilité et doit trouver des solutions afin d’y remédier. Mais qu’est-ce que les difficultés scolaires et comment y pallier ? Il n’est d’abord pas évident de définir « l’échec scolaire », car ce terme peut recouvrir de nombreuse réalité. En effet, la notion de difficulté scolaire est complexe, car elle est au croisement de plusieurs disciplines (sociologie, psychologie, pédagogie, etc.) et change souvent de définition selon le point de vue d'où l'on se place. D’après son orientation, on peut considérer que les problèmes scolaires émanent uniquement des élèves, de l’enseignant ou encore peuvent être liées aux relations et aux échanges entre les différents composants du système. Pour ce travail, j’ai choisi d’avoir un regard d’ensemble, orienté sur les relations, car cela permet de voir le fonctionnement global de l'objet étudié et peut-être trouver plus de solutions afin de remédier aux difficultés scolaires. La plus proche théorie liée à ce point de vue est la systémique, car s’est une pratique qui permet d’interroger l’échec scolaire d’un élève, non pas uniquement du point de vue de l’étudiant, mais en le plaçant dans l’ensemble des systèmes dans lesquels il interagit. Ce mémoire aura comme objectif principal de comprendre les difficultés scolaires des élèves d’un point de vue systémique. Pour se faire, il s’agit, dans un premier temps, d’essayer de définir qu’est-ce que les difficultés scolaires ? Et que signifie l’échec scolaire selon la systémique ? Dans un deuxième temps, nous observerons qu’est-ce que la systémique, comment cette approche perçoit la relation pédagogique et la démarche utilisée pour comprendre et aider les élèves. Un exemple sera également présenté afin d’entrevoir comment la systémique gère un problème dans une relation pédagogique. Enfin, nous verrons quels sont les apports et les limites de la systémique.

Details

Actions

Preview