Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Lors de ma formation en pédagogie spécialisée à la Haute Ecole Pédagogique du canton de Vaud, j’ai été sensibilisé à l’importance de donner du sens au travail scolaire lequel agit directement sur la motivation de l’élève. C’est pourquoi j’ai décidé de construire avec les élèves de ma classe de développement des séquences hebdomadaires de tutorat dans le but de venir en soutien à des élèves plus jeunes des classes régulières. Cette recherche-action sur cette thématique du tutorat m’a encouragé à permettre aux élèves de l’enseignement spécialisé de s’investir dans un projet pour lequel chacun d’entre eux en est le principal acteur ; et, dans un second temps, à favoriser le développement de leur estime de soi ainsi que de leur autonomie. Ce travail tend également à faire évoluer le regard ainsi que les stéréotypes liés aux élèves de classes de développement. Il met aussi en lumière les apports, les limites et les conditions pour qu’un tel projet soit envisageable. Un arbre de connaissances, a été élaboré et créé avec les élèves, afin de permettre de visualiser leurs compétences préalables « au travers des feuilles de connaissances » ainsi que l’évolution de celles-ci au fil de l’année scolaire. Cette floraison m’a permis de concrétiser les progrès réalisés. De plus, elle a également permis de créer les dyades en fonction des forces des élèves de l’enseignement spécialisé et des difficultés rencontrées par les élèves de l’enseignement régulier. Il est toutefois important de souligner qu’il ne s’agit en aucun cas d’un travail qui évalue la pertinence ou non du tutorat. En effet, de nombreuses études ont été menées et les apports de ce concept ne sont plus à mettre en lumière. Dès lors, ce mémoire professionnel vise principalement à interroger les apports, les limites et les conditions du projet tel que vécu en classe par les élèves tuteurs ainsi que par leurs tutorés.

Details

Actions

Preview