Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Le concept de pédagogie compensatoire rejoint l’idéal consistant à donner des moyens aux élèves qui en sont le moins dotés au départ. Or, il apparaît que sa mise en oeuvre a engendré de la ségrégation en créant des structures, qui malgré toute la bonne volonté de ses acteurs, ne fait qu’augmenter les différences. Parmi les aides proposées aux élèves pour contrebalancer les inégalités, le système a créé des services de soutien thérapeutique qui visent à diagnostiquer les difficultés et à proposer ensuite des mesures d’intervention. La plupart du temps, ces prestations sont présentées aux parents par les enseignants. On peut penser de prime abord que leurs intentions rejoignent les vues des fondateurs de la pédagogie compensatoire, à savoir aider l’élève pour le maintenir dans une classe ordinaire. On est aussi en droit de croire que ces intentions ne sont pas uniformément partagées chez les enseignants et qu’elles ont d’autres visées. Il est donc légitime de se demander pour quelles raisons ces derniers suggèrent aux familles de telles démarches et quelles influences un bilan peut avoir sur leur attitude professionnelle.

Details

Actions

Preview