Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Tous les enseignants le savent, l’humour vient souvent franchir la porte de leur salle de classe. Dans cette dernière, l’humour se manifeste sous plusieurs formes : une situation cocasse, une blague, un dessin humoristique ou encore un fou rire incontrôlé. Utilisé par les enseignants ou les élèves, il provoque généralement un grand moment de détente. Mais quelles sont réellement ses fonctions dans l’univers si sérieux qu’est l’école ? Pour comprendre le fonctionnement de l’humour dans une salle de classe, ce mémoire propose une définition des concepts liés à l’humour, au premier rang desquels l’émotion, qui joue un rôle important sur l’apprentissage des élèves et leur motivation. Une partie sur les différentes théories en lien avec l’humour amène ce mémoire à se pencher sur un concept plus simple à étudier et à observer : le rire. De sa fonction dans la vie quotidienne à son mécanisme, quelques-uns de ses aspects sont exposés pour tenter de le saisir. Ces différents points théoriques mènent à l’association centrale de cette recherche : humour et apprentissage. Quatre axes en lien avec l’apprentissage permettent de mettre en évidence cette association : la relation enseignant-élèves, la motivation et l’investissement des apprenants, le climat de classe ainsi que la mémorisation. C’est à partir de ces quatre axes que les entretiens semi-directifs menés auprès de cinq enseignants de secondaire I sont analysés afin de comprendre à quelles fins pédagogiques l’humour est utilisé dans une classe. Ce mémoire présente l’humour comme un atout permettant de favoriser l’apprentissage des élèves à plusieurs niveaux. Cependant, il n’est pas pour autant une recette miracle et mérite d’être utilisé avec parcimonie sans en faire ni un principe ni une règle.

Details

Actions

Preview