Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Lorsque nous travaillons longuement, il arrive un moment où nous devenons moins efficace. Mais heureusement, on peut se lever et bouger. Aujourd’hui, les enfants vivent dans la génération « zapping » et sont demandeurs de mouvements. En tant qu’enseignant, nous avons à disposition divers outils qui permettent aux élèves de se focaliser sur leur travail. Nous avons choisi de tester l’efficacité de la Brain Gym, la mise en pratique de cette méthode a pour objectif d’aider les élèves à se recentrer dès que ceux-ci en ressentent le besoin. La Brain Gym s’insert dans la kinésiologie éducative qui elle est issue de la kinésiologie. En facilitant l’acquisition des connaissances, la kinésiologie éducative donne la possibilité à l’apprenant de se développer et d’apprendre mais pour cela il faut que l’environnement dans lequel il se trouve soit approprié. La Brain Gym est une méthode qui propose de faire des exercices physiques qui permettent de stimuler nos deux hémisphères cérébraux simultanément afin de travailler avec le maximum de nos capacités. Dans ce mémoire, nous nous sommes intéressées à l’effet que peut avoir la Brain Gym sur la mémorisation. Nous avons choisi cette capacité, car celle-ci est souvent sollicitée pour les apprentissages. La classe test a mis en pratique durant six semaines quatre exercices de Brain Gym à raison de trois fois par semaine dans le but d’améliorer la mémorisation. Afin de relever l’influence de la Brain Gym, nous avons fait passer un test aux élèves des deux classes. Pour tester la mémorisation, nous avons créé une séquence sur l’apprentissage d’une poésie en français que nous avons effectué en fin de pratique. L’analyse de notre post-test nous révèle un résultat positif sur les bienfaits de cette pratique et la Brain Gym est un outil que nous souhaitons mettre en pratique au sein de nos classes.

Details

Actions

Preview