Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Cette recherche s’inscrit dans un contexte scolaire en pleine mutation. Entre l’arrivée de nouveau système d’harmonisation des Cantons romands (HARMOS), la loie sur l’enseignement obligatoire (LEO), son réellement d’application (RLEO) ainsi que le nouveau plan d’études romands (PER), les enseignants ont du s’adapter en peu de temps à beaucoup de prescriptions. Dès l’année prochaine, l’anglais sera officiellement avancé au niveau 7H en Suisse romande. Cette introduction vient donc s’ajouter à cet aménagement complexe. Dès lors, les enseignants généraliste exercant leur profession dans les niveau 7H-8H devront revoir la globalité de leur temps d’enseignement. En effet, 2 périodes seront consacrées à l’enseignement de l’anglais et l’allemand en perdra une. Ce nouvel enseignement demande certaines compétences à avoir telles que des compétences linguistiques pointues, des compétences interculturelles et pour finir des compétences des plus importantes celles méthodologiques et didactiques. C’est pourquoi nous avons comme question de recherche la question suivante : l’enseignement de l’anglais avancé au niveau primaire : quelles en sont les conséquences, craintes et espoirs dans un système scolaire prédéfini ? Cette question nous a conduite à mener des entretiens de type qualitatifs. Ces derniers nous on amené à récolter des données précises que nous avons confrontées avec nos hypothèses de recherches et notre cadre théorique. Ce mémoire professionnel prend en compte l’aspect contextuel politique et scolaire de la Suisse et plus particulièrement de la Suisse romande. Il est ciblé sur le pôle enseignant. Il discute entre autre des différents facteurs internes à l’enseignant (représentations et motivation, compétences) et des facteurs externes à celui-ci (dotation horaire, moyens d’enseignement). Notre travail permet de questionner la reforme engendrée par la mise en place de l’anglais en 7H ainsi que de nous questionner nous-mêmes en tant que futures enseignants.

Details

Actions

Preview