Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Notre recherche vise la meilleure intégration des élèves à besoins éducatifs spécifiques : en effet, plus l’enseignant porte une attention particulière à certains paramètres généraux, notamment les consignes, plus d’élèves auront accès à la compréhension des tâches attendues et moins le besoin de différencier la pédagogie sera pressant. Quelle est l’utilisation des consignes orales chez les enseignants de l’école enfantine dans différentes activités pédagogiques et de transition ? Quelles sont les similitudes et les différences entre les consignes ainsi qu’entre les enseignants ? Telles sont les questions de recherche que nous nous sommes posée dans ce mémoire professionnel. Pour y répondre, nous avons opté pour une étude exploratoire élaborée à partir d’un cadre théorique pluriel : la psychologie cognitive, l’enseignement explicite ainsi que les travaux de référence sur les consignes constituent notre base méthodologique et analytique. Nous avons effectué deux séries d’exploration au moyen de l’observation directe. Pour analyser les données récoltées, nous avons mobilisé les stratégies d’analyse quasi statistique et de révision de texte. Nous avons ainsi comparé les consignes sous l’angle des actions, des attributs des actions et des acteurs. Pour aborder les systèmes de référence des enseignants, nous leur avons restitué nos conclusions. Cette démarche nous a permis de mieux comprendre le sens de leurs actions et d’interroger nos résultats. L’analyse des consignes orales nécessite un dispositif spécifique, différent des consignes écrites. La branche de la consigne influence ses attributs : les consignes de mathématiques sont, par exemple, souvent complexes et celles de transition répondent presque systématiquement aux mêmes caractéristiques (simples, courtes et avec un signal sonore avant la consigne), quel que soit l’enseignant. Citons au rang des surprises la non-évocation des objectifs didactiques ou le faible recours au support visuel pour les nouvelles activités. Les enseignants abordent différemment les consignes. Certains portent une attention explicite à la manière de formuler les consignes (pictogrammes, prosodie, rituels) ; d’autres sont moins conscients de l’importance des consignes pour l’apprentissage de tous les élèves. Dès lors, il nous semble impératif d’introduire les consignes comme une pratique enseignante à travailler avec les enseignants. C’est un point crucial où peuvent se rencontrer les enseignements ordinaire et spécialisé afin d’œuvrer pour école inclusive. La prise de conscience et la formation sont ici primordiales.

Details

Actions

Preview