Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Dans notre travail, nous avons décidé d’étudier le vécu par l’enfant de l’entrée à l’école, selon les parents et les enseignants. Nous nous sommes donc posé la question suivante : Comment les enfants vivent-ils leur entrée dans la scolarité selon le point de vue des parents et des enseignants ? Plus précisément, nous nous sommes dirigées sur les influences des modes de garde sur la rentrée dans la scolarité obligatoire en nous posant une deuxième question : Quel rôle une structure de garde antérieure peut-elle avoir lors de cette transition ? Afin de répondre à nos questions, nous nous sommes concentrées sur trois dimensions : l’entrée dans la scolarité, la rupture et la continuité. Celles-ci sont centrales dans le thème de l’entrée dans la scolarité. Nous avons posé l’hypothèse que le mode de garde vécu par l’enfant durant les premières années de sa vie allait influencer positivement ou négativement son entrée dans l’école. Afin de développer notre hypothèse, nous avons choisi deux outils, adressés aux deux acteurs qui entourent l’enfant, l’acteur principal lors de cette transition. Ceux-ci nous ont permis de récolter nos données : l’entretien semi-directif adressé à six enseignantes, et le questionnaire adressé à une cinquantaine de parents d’élève de 1P. Suite à cette récolte, nous avons mis en contraste et comparé les différents points de vue pour ensuite rédiger notre analyse. Notre travail nous a permis de poser un regard plus large sur notre hypothèse de départ. Elle a pu ainsi être confirmée sur certains points et infirmée sur d’autres. Pour la première question, nous avons remarqué que les parents et les enseignants avaient un avis qui se rejoignait : beaucoup d’enfants vivent leur entrée dans la scolarité sereinement. Quant à la deuxième question, le mode de garde peut, parfois, influencer cette transition. En outre, nous avons découvert d’autres facteurs déterminants qui influencent la transition. Celle-ci dépend également beaucoup de l’enfant, des parents et des enseignants.

Details

Actions

Preview