Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Suite à la votation du 4 septembre 2011, la nouvelle loi sur l’enseignement obligatoire est entrée en vigueur. Une des conséquences les plus importantes de cette nouvelle loi a été la primarisation des niveaux 5 et 6 selon l’ancien système. De cela a découlé l’attribution de l’ensemble des branches de l’enseignement vaudois à des enseignants généralistes. Nous faisons l’hypothèse qu’un des avantages de cette décision est la mise en avant des compétences pédagogiques dans la transmission des savoirs. Le bon sens nous mène à croire que les branches utilisées quotidiennement comme le français, les mathématiques et les langues étrangères peuvent être enseignées grâce à une bonne préparation pédagogique des enseignants. Certaines branches, par contre, nécessitent des aptitudes et des connaissances particulières. Nous entendons par ceci, les disciplines comme les travaux manuels (aptitudes psychomotrices et créatives), l’éducation physique (aptitudes psychomotrices, physiques et sociales), les arts visuels (aptitudes psychomotrices et créatives) et la musique (aptitudes psychomotrices, affectives et créatives). Nous faisons l’hypothèse que les branches créatives ne peuvent pas être enseignées par tout un chacun, car elles nécessitent un entraînement spécifique qui ne fait pas forcément partie des activités quotidiennes de l’enseignant primaire

Details

Actions

Preview