Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Parmi les multiples sens du concept d’apprendre il y a celui de « chercher à acquérir un ensemble de connaissances par un travail intellectuel ou par l’expérience » (Le Robert micro, 1998, p. 61). Ce travail naît de l’idée que la mission de l’enseignant est celle de mettre l’élève dans les meilleures conditions pour qu’il puisse apprendre. Avec deux années d’enseignement comme expérience, l’auteur de ce travail a pu constater l’importance de la stimulation des habiletés cognitives de l’élève dans l’apprentissage des tâches. En effet, nous pensons qu’il est important de stimuler au maximum le potentiel cognitif (qui va de la simple mémorisation à la création) afin d’avoir un meilleur apprentissage de l’élève. Toutefois, ces impressions ne se basent que sur des perceptions vécues en interaction avec les élèves. Cette étude veut donc essayer de trouver quelles sont les différences en terme d’apprentissage de l’élève, entre un enseignement qui met l’accent de manière volontaire sur la mobilisation des habiletés cognitives de l’élève et un enseignement qui laisse le libre choix à l’élève en ce qui concerne la mobilisation de ses habilités cognitives. Afin de trouver une réponse, nous avons d’abord défini les éléments clés comme apprentissage et taxonomie des habiletés cognitives d’Anderson et Krathwohl. Ensuite nous avons construit un modèle permettant de mesurer l’apprentissage lors d’une tâche précise, la compréhension et la réalisation de la défense de zone au basketball. En outre, les deux groupes d’élèves participant à l’expérience ont bénéficié d’un enseignement différencié du point de vue de la stimulation des habiletés cognitives. Par le biais de cette démarche, nous avons pu quantifier l’apprentissage du groupe contrôle et de celui expérimental. Nous avons d’abord observé qu’il est très difficile de quantifier d’une façon objective l’apprentissage d’une telle tâche. Enfin, la discussion des résultats obtenus ne permet pas de montrer d’une manière claire qu’un enseignement mettant l’accent de manière volontaire sur la mobilisation des habiletés cognitives de l’élève, puisse induire un meilleur apprentissage par rapport à un enseignement qui ne le fasse pas.

Details

Actions

Preview