Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Particulièrement en vogue depuis les années 70, l’enseignement au travers du travail de groupe a fait couler beaucoup d’encre. Plusieurs auteurs pédagogues ont cherché à évaluer l’apport de ce moyen d’enseignement à la transmission du savoir en général. Il n’est nul doute que les bienfaits sont nombreux. Mais qu’en est-il de son apport spécifique dans le cadre d’un cours de droit et, plus particulièrement, dans l’apprentissage de la résolution de cas juridiques ? C’est en tentant de répondre à cette question que notre problématique est née : « Quel est l’apport du travail de groupe dans l’apprentissage de la démarche de résolution d’un cas juridique ? ». Premièrement, en abordant une tâche complexe au travers d’un groupe, l’élève est moins effrayé par la complexité de la tâche, ce qui joue un rôle crucial dans sa motivation initiale et dans sa participation. Deuxièmement, nous pouvons constater au travers des productions des élèves que malgré les difficultés rencontrées, grâce à ce travail de groupe, les élèves ont intégré les différentes étapes de résolution d’un cas juridique. Troisièmement, grâce à la séparation de la classe en quatre groupes de deux thèmes différents, les élèves sont à même de saisir comment le droit privé et le droit public amènent des solutions complémentaires dans la résolution d’un cas juridique et comment ces domaines traitent la situation de manière tout-à-fait différente. Quatrièmement, ce travail permet aux élèves d’exercer leur capacité de synthèse ainsi que la mise en commun de leur travail avec le groupe-classe. En effet, il joue un rôle primordial dans la motivation des élèves à préparer une présentation orale bien construite permettant de défendre leur travail face au reste de la classe. Enfin, relevons qu’au delà des savoirs apportés par cette séquence, les élèves ont eu du plaisir à travailler sur ces cas juridiques. La preuve en est : leur critique principale de la séquence : la frustration face au manque de temps mis à disposition pour la résolution du cas.

Details

Actions

Preview