Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La présente recherche s’est faite dans une classe de 6e Harmos du Nord Vaudois. Les 21 élèves, âgés de 9 à 10 ans, ont découvert un robot pédagogique imaginé à l’EPFL en collaboration avec l’ECAL. Thymio II — le nom du robot — est rapidement utilisable par des enfants même plus jeunes car il a des comportements pré-programmés avec lesquels on peut déjà jouer. Plus que jouer, ce sont de nombreuses compétences qui sont convoquées lorsqu’ils découvrent l’objet en question: avoir une démarche scientifique qui fait appel à un haut niveau d’habileté cognitive (Anderson & Krathwohl, 2001: évaluer, tester, vérifier, éprouver), collaborer et mettre en place des stratégies qui font partie des Capacités Transversales issues du PER, etc. C’est la programmation de ce robot qui a fait l’objet de l’apprentissage suivant. Savoir donner un ordre précis au robot à l’aide d’une interface visuelle de programmation a poussé les élèves à structurer leur pensée, et aussi à être dans une démarche de chercheurs. La finalité de tous ces apprentissages a été de réutiliser leurs connaissances au sujet de Thymio II pour leur permettre de mettre ce robot en scène. Sur le thème de Tintin On a marché sur la lune, ils ont inventé un scénario dans lequel Thymio II devenait acteur. Les élèves avaient pour consigne de ne pas apparaître à l’écran, ce qui les a poussés à programmer le robot de la manière la plus adéquate. Par la contrainte, la collaboration et la communication ont été de mise car ils ont dû se mettre d’accord sur la manière de programmer. Leurs interactions filmées ont été analysées pour y déceler les traces de la compétence visée: l’émergence de la Créativité, habileté cognitive du plus haut niveau.

Details

Actions

Preview